23/09/2023
News

Voici ce qui retarde l’adoption massive du metaverse, selon le créateur du terme

Neal Stephenson est un écrivain de science-fiction ainsi que le cofondateur de Lamina1. Ce dernier est une entreprise spécialisée dans les secteurs du metaverse et de la blockchain. Stephenson a été le premier à utiliser le terme « metaverse ». En effet, il l’a employé dans son roman Snow Crash publié en 1992. L’inventeur de l’expression devenue populaire ces dernières années a accordé une interview au Financial Times, tout récemment. Durant l’entretien, il s’est montré plutôt pessimiste en ce qui concerne l’avenir des mondes virtuels.

La qualité des expériences dans le metaverse freine l’adoption de la technologie

Durant sa récente interview, Neal Stephenson a déclaré qu’on est encore loin de l’adoption du metaverse par le grand public. L’écrivain a expliqué qu’il faudrait garantir des expériences de grande qualité dans les mondes virtuels pour favoriser leur adoption massive. Mais, il estime qu’il est encore difficile de satisfaire des millions de personnes avec les expériences dans les metaverses. Dans ce contexte, le processus d’adoption de cette technologie se retrouve entravé. 

Stephenson a confié au Financial Times : « Il n’y aura pas de metaverse utilisé par des millions de personnes tant qu’il ne contiendra pas des expériences que des millions de personnes trouvent dignes d’être vécues, et créer ces expériences est assez difficile ».

En outre, l’écrivain a souligné qu’il existe une relation évidente entre la technologie des jeux et le metaverse. « L’industrie des jeux est le moteur économique et le moteur technologique qui sera évidemment le fondement de tout futur metaverse », a-t-il soutenu. 

Stephenson a ensuite évoqué le jeu Doom, de John Carmack d’ID Software. Il a affirmé que ce jeu est l’un de ceux qui ont contribué à l’avènement de l’ère des metaverses.

Le co-créateur de Lamina1 a fait valoir que la technologie blockchain et le metaverse sont intrinsèquement liés. Il a indiqué que la combinaison des deux technologies favorise l’interconnexion entre différents mondes. Il a souligné que les outils blockchain permettront de déplacer les données d’un metaverse à un autre. « Je pense que pour construire un metaverse, nous allons avoir une situation où les gens se déplacent librement d’un environnement à un autre. Tout cela fait penser à un type de réseau décentralisé d’interactions et de transactions financières », a expliqué le créateur du terme metaverse. Neal Stephenson a ajouté que ce type de réseau lui rappelle « la blockchain et d’autres types de constructions financières décentralisées ».

Leave feedback about this

  • Intérêt du contenu

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video